Bannière_chaTman
chaTman | Comportementaliste Félin " un trait d'union entre les chats et les humains "
chaTman | Comportementaliste Félin" un trait d'union entre les chats et les humains "

Navigation : Conseils >>> Article

Agressions interspécifiques

Pourquoi mon chat m'attaque ?

   Caresser un fauve ronronnant est un plaisir qu'affectionnent les propriétaires de chats. Mais ces moments de détente virent au cauchemar quand le félin se retourne brusquement pour griffer et mordre.

 

Si la plupart des agressions ont lieu lors des caresses ou des jeux, certaines personnes redoutent la moindre réaction de leur chat devenu tigre, car celui-ci les attaque lorsqu'ils sont tranquillement installés devant leur télé, leur ordinateur ou en train de dormir.

 

Ainsi, les problèmes d'agressivité sont la deuxième cause de consultation comportementale, après les éliminations en dehors des bacs à litière. Les raisons d'une telle réaction sont nombreuses.

 

En voici quelques exemples qui vous aideront peut-être à mieux comprendre votre animal de compagnie.

Agressions liées à des problèmes de santé

 

   Certaines maladies, comme un dérèglement hormonal ou la rage, peuvent induire un comportement agressif. De l'arthrite ou des blessures douloureuses peuvent rendre un chat sensible au touché et le faire réagir violemment.

 

   C'est pourquoi, il est important de faire examiner votre chat par un vétérinaire pour vérifier sa bonne condition physique.

Agressions lors des caresses

 

Des manques de familiarisation

 

   La familiarisation correspond au développement de relations pseudo-sociales appropriées avec les humains. Elle est déterminée par les prédispositions génétiques, les conditions d’élevage et de sevrage. Un chat peut se montrer agressif lors des caresses, car il ne comprend pas les intentions amicales des personnes. Les gens peuvent également enfreindre des règles sociales félines en étant trop rapidement intimes avec un chat ou en le caressant à des endroits disconvenus.

 

Il est important de demander le consentement des chats.

Des manques dans l'habituation

 

   L'habituation correspond au développement de réponses appropriées aux caresses. Elle est conditionnée par la sensibilité du chat au touché, les traumatismes anciens et le stress quotidien. Chaque chat possède son propre seuil de tolérance aux caresses et peut signaler son agacement par une agression (agression par irritation).

Agressions lors des jeux

 

Déficit en autocontrôles

 

   Les personnes peuvent apprendre aux chatons à griffer et mordre en jouant avec leurs mains parce qu'ils trouvent cela amusant.

 

   Mais, lorsque les chats deviennent adultes, leurs griffes s'aiguisent, les morsures sont plus fortes et le jeu est beaucoup moins amusant pour le propriétaire. Or, ce n'est toujours qu'un jeu pour le chat, qui ne pense pas faire de mal et ne contrôle pas l'intensité de ses actions.

Manque d’activité et ennui

   Un certain degré d'agressivité lors des jeux est normal, car le jeu est une simulation des comportements de combat ou de chasse. Cependant, l'absence prolongée des propriétaires et le manque d’accès à l'extérieur font que les rares séances de jeux tournent rapidement à la bagarre sous l'effet de l'excitation ou bien que le chat harcèle les gens pour qu'ils jouent avec lui.

Agressions de défenses

 

Défenses de son intégrité physique

 

   Face à une menace, le chat a trois possibilités de réactions : s'enfuir ; s'immobiliser, en espérant passer pour mort le temps que le danger s'éloigne ; se battre (Théorie des trois "F" : "Flee, Freeze, Fight" de Walter B. Cannon).

 

Si le chat ne peut pas fuir et si la menace persiste malgré son immobilité, il ne lui reste pas d'autre choix que l'attaque pour se défendre.

Défenses des jeunes

 

   Une mère, influencée par des hormones, peut protéger avec acharnement ses chatons. Ces comportements de défense sont plus forts pendant la première semaine après la mise-bas et diminuent progressivement par la suite.

Défenses des ressources

 

   Un chat peut attaquer une personne pour défendre une ressource. Des personnes peuvent être considérées comme des intruses ou des compétiteurs qui cherche à s'approprié la ressource. Ce type d'agression est plus souvent exprimé envers des personnes étrangères ou peu fréquemment invitées au domicile.

Agressions instrumentalisées

 

   L'agression peut-être apprise par le chat, s'il obtient la réponse qu'il souhaite suite à ce comportement. Il reproduira systématiquement l'agression pour à nouveau obtenir ce qu'il souhaite. C'est un mécanisme de conditionnement avec renforcement positif du comportement.

Agressions redirigées

 

   Un chat énervé peut décharger sa tension sur le premier venu, si la source de son agacement n'est pas accessible. Cette nervosité peut être retenue pendant un long moment et l'agression ne survenir que plus tard. La victime de l'agression redirigée n'a rien à voir avec l'énervement du chat. Pourtant, à chaque fois qu'elle sera près du chat, celui-ci peut se souvenir de ce qui le contrarie et attaquer de nouveau.

Ce qu'il faut retenir

   De mauvaises relations entre les propriétaires et leurs chats engendrent du stress au quotidien. Les griffures et les morsures peuvent être profondes et transmettre des maladies. C'est pourquoi les problèmes d'agressivité conduisent souvent à l'abandon ou la mort par euthanasie des chats.

D'autres solutions existent :

Sources

  1. AMAT M, RUIZ de la TORRE JL, FATJO J, MARIOTTI VM, Van WIJK S, MANTECA X. (2009). Potential risk factors associated with feline behaviour problems. Applied Animal Behaviour Science121, p.134-139.

     

  2. BEAVER BV. (2004). Fractious cats and feline aggression. Journal of Feline Medecine and Surgery 6, p.13-18.

     

  3. CROWELL-DAVIS SL, BARRY K, WOLFE R. (1997). Social behaviour and aggressive problems of cats. Progress in companion animal behavior Vol.27, N°3.

     

  4. FRANK D, DEHASSE J. (2004). Differential diagnosis and management of human-directed aggression on cats. Clinical Techniques in Small Animal Practice.

     

  5. RAMOS D, MILLS DS. (2009). Human-directed aggression in Brazilian domestic cats : owner reported prevalence, contexts and risk factors. Journal of Feline Medecine and Surgery 11, p.835-841.

Horaires

Du Mardi au Samedi

10:00 - 13:00

15:00 - 19:00

Région Bretagne

Réseaux sociaux

Charte éthique

Label_SFECA_Charte.pdf
Document Adobe Acrobat [78.1 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2018 - Tous droits réservés - Cynthia GAUTHIER